Mon défi personnel

Mon défi personnel

 

Pourquoi me lancer un défi ? Bonne question.

Déjà parce que le challenge me plaît ! Il m’est assez facile aujourd’hui de conserver ce corps acquis à la sueur de mon front (!), je ne fournis pas tant d’efforts à mes yeux pour entretenir ma silhouette.

Pourquoi ?!

Parce que mes bases et mon métabolisme sont stables, mes habitudes alimentaires ont changé pour mon plus grand plaisir, et même si je commets régulièrement des “écarts” de nutrition, cela n’a que peu d’incidence.

Puis je n’appréhende plus l’exercice de la même façon, petit à petit j’ai créé une routine qui m’apparaît assez simple à suivre.

Ce qui m’a demandé des sacrifices hier ne m’effraie plus du tout désormais, et je me sens bien mieux comme cela !

Il est donc temps pour moi de me prouver que mes connaissances acquises avec le temps sont bel et bien solides, et que je suis apte à conseiller de futures personnes sveltes (vous!) sur la manière dont leur corps fonctionne et comment en tirer le meilleur parti.

Comme vous le savez sûrement, la cigarette est un coupe-faim (d’ailleurs le symptôme de manque de nicotine et la faim sont deux sensations très proches).

C’est aussi un accélérateur de métabolisme (j’estime à environ 500 Kcal la surconsommation quotidienne de mon organisme du fait de la cigarette, oui je fume beaucoup!).

Et elle nous mènera vers une mort lente et douloureuse, au moins pour la moitié d’entre nous, fumeurs !

Cela fait un moment que je rêve d’abandonner ce vice, ce qui est loin d’être simple. Et dans l’équation se retrouve la mythique prise de poids associée à l’arrêt du tabac, qui forcément effraie l’ancien “gros” que je suis.

Tout le monde a entendu parler d’un ancien fumeur qui avait pris 10 kilos, passait son temps libre à grignoter pour compenser le manque de nicotine et son “habitude” perdue, et qui en définitive recommençait à fumer pour limiter la casse, ajoutant 10 kilos au problème du tabagisme déjà existant !

Il est très difficile de la quantifier, mais le corps médical s’accorde à dire que la prise de poids purement associée à l’arrêt du tabac est de l’ordre de 4 kilos maximum pour un homme, et 3 pour une femme.

Grignotage intempestif ou changement physiologique, personne ne tombe d’accord, toujours est-il qu’une prise de poids est quasiment toujours constatée.

Mon défi est donc un double défi, arrêter de fumer en est déjà un énooorme en soi, mais le faire sans prise de poids en est un encore plus grand !

Je n’ai pas établi de durée pour le moment, un défi sur l’année me semble pertinent pour pouvoir constater les effets de l’arrêt du tabac.

Pour commencer je partagerai avec vous chaque jour passé sans tabac et ce que je ressens au quotidien, tant du point de vue du sevrage que de mes pulsions alimentaires éventuelles, ainsi que les actions mises en oeuvre pour limiter cette prise de poids.

Voilà, je vous retrouve donc demain pour le tout premier jour de mon défi et de mes poumons sains !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *