Arrêter de fumer sans prendre de poids – Semaine 2

Bonjour à tous, je vous retrouve donc pour la seconde semaine de mon défi, “Arrêter de fumer sans prendre de poids”.

C’est donc mon cinquième jour sans tabac !

Vous remarquerez que je publie ma chronique avec un peu de retard, ce week-end fut chargé et je n’ai pas vraiment eu le temps de peaufiner mon billet.

J’ai donc préféré en décaler la publication afin de vous livrer un travail de qualité, voilà tout.

Et comme dit lors du Jour 7 de mon défi, je me limiterai finalement à deux chroniques hebdomadaires, cela afin de disposer de plus de temps pour développer ce blog, et aussi parce qu’une chronique quotidienne me semble inutile pour ce défi.

Donc, comment cela se passe pour moi ?

En réalité, je me sens aussi seul que lui

Homme seul

Ce n’est pas si facile de tourner le dos à une “habitude” avec laquelle on a appris à vivre depuis si longtemps, qu’on croit si ancrée dans notre quotidien qu’on n’imagine pas un instant pouvoir vivre sans, comme si la nicotine était un élément de base utilisé par notre métabolisme pour nous maintenir en vie !

Alors qu’en réalité il n’en est rien, ce n’est qu’un besoin qu’on s’est créé, vous voyez les non-fumeurs souffrir du fait de ne pas fumer ?! Non ! Bien entendu.

Et pourquoi ?

Tout simplement parce que la nicotine est inutile à notre organisme, elle ne devient nécessaire que dès lors qu’on y a goûté, et par là même développé un nouveau besoin et surtout, une nouvelle addiction.

C’est la base même de “La méthode simple pour en finir avec la cigarette” d’Allen Carr, se rendre compte que la cigarette est totalement inutile et superflue, et que dans la mesure où on a de grandes chances d’en mourir, ou au moins d’en souffrir, autant supprimer ce vice !

Car fumer est une réaction en chaîne, la plupart des fumeurs ne peuvent contrôler leur consommation, et une cigarette en entraîne une autre, cela parce que la nicotine s’évanouit très rapidement de notre organisme une fois consommée.

Et si cela ne suffit pas, rien que de penser à tout cet argent gaspillé, et surtout le sentiment d’être “esclave” de ces petits bâtons de la mort (comme si la société ne nous donnait déjà pas assez ce sentiment!) devrait nous révolter au plus haut point !

money-euro-cash-currency-bill

Mais l’humain est ainsi fait, qu’il ne réagit que lorsqu’il est dos au mur et ne peut plus reculer. Et seulement là il prend conscience de tout ce qu’on a pu lui dire auparavant, et agit en désespoir de cause.

Souvent, il est trop tard pour inverser la tendance.

Voilà pourquoi il faut absolument se poser des questions, les bonnes surtout ! Et ne pas avancer aveuglément jusqu’au moment où on aura heurté le mur..

Parce que le choc laissera forcément des traces, et risque de réduire fortement les forces dont on dispose pour lutter..

Peu importe le sujet, l’attitude doit être la même, que vous vouliez reprendre le contrôle de votre corps, de vos finances, ou plus globalement du cours de votre vie.

La remise en question passe forcément par la reconnaissance du problème, l’acceptation, avant de pouvoir mettre en oeuvre des moyens de lutte.

Donc, quand je pense à tout ce travail sur moi réalisé, tout ce stress que j’ai pu engendrer à l’idée d’arrêter de fumer, et bien….

Je me sens plutôt comme lui !

 Victoire !

Il a fière allure hein !

Donc voilà, I’m done with smoking ! ce vice s’est éloigné de moi, et même si c’est assez difficile de résister, je dois dire que c’est très agréable de retrouver du souffle, de ne plus être entouré en permanence d’une odeur pestilentielle, et surtout de ne plus me sentir enchaîné à un petit paquet en carton !

prisonnier esclave

Ce n’est plus d’actualité, j’ai retrouvé la clé !

Maintenant, revenons-en au sujet qui nous intéresse..

Donc, cette sensation de faim permanente s’est un peu estompée, je la ressens toujours, mais plus aussi intensément qu’avant, je crois que mon corps commence à dissocier le manque de nicotine et la sensation de faim.

Ouf, il était temps !

Je n’ai donc pas eu envie de me jeter sur la première sucrerie venue, ni même de dévaliser le frigo ou les placards à malice !

Donc côté balance, toujours pas de changement, j’imagine que la prise de poids inévitable suite à l’arrêt du tabac (vous vous souvenez, 3 à 4 kilos pour un homme) se fera avec le temps, je cherche une étude sérieuse sur le sujet mais je ne trouve pas de référence pour le moment.

Promis, dès que je trouve, je la publie !

Comme d’habitude, la balance au matin

ORG_DSC05001

Comme vous pouvez le voir, cela reste stable, rien à signaler de ce côté là. Je n’ai rien changé à ma routine sportive, ni à mon régime alimentaire depuis le début de semaine.

Je vous retrouve donc plus tard dans la semaine pour la suite de mon défi, en attendant, si vous vous sentez concerné par ce challenge, si vous luttez aussi contre le tabac, ou votre silhouette, je vous invite à partager mon défi et me laisser vos impressions en commentaires.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *